Dans cet article je vais vous présenter les parties basses des membres et le sabot d’un cheval en détails.

Un article ludique ouvert à tous, cavalier ou non.

Dans le but d’apprendre et d’améliorer ces connaissances

A l’extérieur : 

En dessous :

Voyons plus en détails les principaux acteurs du pied du cheval. Le sabot ou le pied du cheval correspond à la partie inférieure de chaque membre.. Cette boite cornée est faite pour résister à des pressions énormes (porter le poids du cheval et ses déplacements). Toute sa constitution doit être parfaitement équilibrée, ferré ou non, pour que le cheval ou autre équidé (âne, mule, bardot) puisse se déplacer aisément aux trois allures, réaliser des prouesses sportives, sur tout type de sol.

Le bourrelet périoplique : situé sous la couronne, au bord supérieur du sabot, c’est une bande de corne plus molle. Il va permettre la pousse de la corne, de protéger celle-ci en sécrétant un vernis protecteur sur la paroi externe du sabot et de régulariser l’humidité dans le pied.

La muraille ou paroi externe : c’est la partie visible du pied lorsqu’il est au sol. Elle assure un rôle de protection. Plus épaisse en pince elle diminue en allant vers le talon et va former un repli vers l’intérieur, sous le pied que l’on va appeler les barres. Cette corne est très solide, elle peut être de couleur noire ou blanche voir les deux.

Elle se divise en 3 parties : la pince est la partie qui se trouve à l’avant du pied, elle doit être en continuation avec l’inclinaison du paturon. Elle est suivie par la mamelle, le quartier puis le talon.

La paroi interne : situé juste après la paroi externe, contrairement à celle-ci elle est faite d’une corne plus souple, elle contient plus d’humidité ce qui lui permet d’avoir une meilleure capacité d’amortissement et appuis (dans le cas des chevaux pieds nus, souvent, le parage est réalisé dans l’optique de faire reposer le poids du cheval sur celle-ci et non pas sur la paroi externe).

La ligne blanche : elle représente la délimitation entre la paroi interne et la sole. C’est à cet endroit que l’on plante les clous (pas de chaires, ni de nerfs).

La sole : Faite de corne moins épaisse que la paroi externe, elle protège les parties internes et sensibles du pied. Sa convexité (ou sa forme concave) lui permet une très bonne résistance aux pressions exercés.

Les barres : elles maintiennent les fondations du sabot, et permettent la distorsion du pied lorsque que le cheval se déplace, cela va permettre au pied adsorber toutes les contraintes qui lui sont imposées, par exemple lors de balade ou d’activités sur des chemins caillouteux, le pied va pouvoir s’adapter et éviter que le cheval souffre. Lorsque que le cheval est ferré ce mouvement est alors très limité voir absent.

La fourchette : elle se situe au centre de la sole, en forme de V évasé au niveau des talons. C’est une masse de tissus spongieux et élastique, elle protège le coussinet plantaire (interne). Elle possède un rôle biomécanique, la capacité d’irriguer le pied en nutriments par le flux sanguin. Pour que cela se fasse il faut que la fourchette soit en contact avec le sol. Si ce n’est pas le cas la fourchette pourrait s’atrophier et/ou votre cheval pourrait souffrir d’une pourriture plus ou moins profonde de celle-ci. Elle possède également un rôle d’amortisseur, comme les glomes qui se situ à l’extrémité de celle-ci au delà des talons, elle limite les vibrations dans le pied du aux chocs lorsque que le cheval se déplace.

Les Parties du Sabot d’un Cheval
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.